Intervention de Jean-Pierre Doly accompagné de David Camara au Collège et IES St Jean à Sannois (95)
Author: Jean-Pierre Doly
Partager cet article sur vos réseaux

logo-apprentis-auteuilApprentis d’Auteuil : « fais du sport, mais passes ton bac d’abord !…. et/ou apprends un métier !… »

Intervention de Jean-Pierre Doly accompagné de David Camara au Collège et IES St Jean à Sannois (95)*  

1ère partie : Les jeunes footballeurs           app auteuil sannois 4   

  • 90 000 licenciés dans une tranche d’âge
  • 600 à 700 en Centres de Formation entre 15 et 19 ans dont 250 à 300 signent un contrat d’aspirant stagiaire (réussite 1 sur 3), les autres ont un contrat de formation sans salaire (réussite 1 sur 20)
  • Avant = 13/14 ans : pensionnat, parents, famille, copains, etc…
  • Sur 5 tranches d’âge (de 15 à 19 ans) il y a 1800 joueurs
  • 80 arrivent à être pros, 1 à 4 deviennent internationaux
  • Sur environ 1000 pros, 10% arrêtent leur carrière chaque année et 10 à 15 l’arrêtent avant pour blessures graves
  • Sur les 80 pros, 20 ont le bac, 9 un BEP, 10 un CAP, 2 un diplôme de foot et… 40 n’ont rien!

 

Qui sont les sportifs de très haut niveau ?app auteuil sannois 2
  • Des porteurs de savoir-faire particuliers: qui ne sont  pas dans les cv, pas nécessairement dans le parcours avant 18- 20 ans, c’est une promesse de performance et de valeur ajoutée
  • Ils sont adaptables aux situations complexes, ils ont  une intelligence des situations et ont un leadership naturel

Quels sont leurs atouts ?
  • Promesse de performance pour l’avenir
  • Capacité à apporter de la valeur ajoutée
  • Volonté permanente de progresser
  • Adaptabilité aux changements
  • Facilité d’intégration de nouvelles données ou consignes
  • Gestion facile du rapport au temps
  • Propension aux relations interpersonnelles
  • Goût pour l’invention, l’innovation, la créativité

app auteuil sannois

Quels sont les principaux facteurs individuels et sociaux de réussite pour un sportif de haut niveau ?
  • Savoir conjuguer Études et Sport à l’adolescence > bac
  • Savoir conjuguer sport et vie privée, compétition et vie de couple, de famille…
  • Cela va dépendre de son histoire, de  sa démarche, de son investissement, des personnes qui l’entourent, du climat au sein duquel il évolue, des notions de désir, de plaisir, de projection positive et d’estime de soi associés à sa pratique, d’une manière générale d’un bon équilibre de vie qui lui permet  d’occuper la place qui lui convient avec une projection de soi au sein de son avenir suffisamment rassurante ; si non qu‘il se perçoit apte à affronter.

Photo Table ronde - Jean-Pierre Doly

Le rôle du coach de sportifs de haut niveau
  • Être à l’écoute de l’expression du sportif, de ce qu’il vit et a vécu
  • Débriefer systématiquement les entraînements et les compétitions à chaud puis à froid
  • S’il y a méforme, blessure, contre performance, renforcer l’écoute et l’échange : aider à faire le deuil de la perte ressentie lors de la blessure, perte des repères corporels, psychiques et de projection de soi au sein de son avenir
  • Aider le sportif dans un travail de soutien, de compréhension et d’information lui permettant de dépasser ce moment insécurisant.
  • Apprendre au sportif à se regarder, se ressentir, ne pas cliver le corps et l’esprit car sans cesse l’un parle de l’autre
  • Viser l’équilibre car il y a surinvestissement corporel, mais aussi  la  vie sportive, professionnelle, affective, psychique, familiale, sexuelle,…
  • Permettre au sportif de s’exprimer dans un climat de confiance  car il s’agit aussi et surtout d’une rencontre humaine.

2eme partie : l’interculturel  INTERCULTUREL 5  

Origines de l’humanité
  • Nous sommes tous originaires d’Afrique
  • Le peuplement de la terre
  • Le cas de l’Afrique de l’Ouest : les ethnies
  • La nouvelle histoire de l’homme
  • Les définitions et différences : race, ethnies, clans, lignage, famille, sous groupes
  • Le peuplement de la terre- 5 à 7 M d’années : Découverte des premiers hominidés du groupe australopithèques en Afrique
  • – 1,7 M d’années : développement du genre hominidés hors de l’Afrique > l’homo erectus part du Kenya pour Afrique de l’est, du nord et l’Asie
  • « c’est en Afrique que le premier homme a marché et s’est servi de ses mains,……que les débuts de la technologie et l’émergence, l’origine, la racine de la culture et de la conscience sont africains » (Yves Coppens)
Causes et conséquences de l’immigrationINTERCULTUREL 3

Causes

  • Suite de la colonisation (Sénégal- Colonne Faidherbe- Bakel- Tirailleurs sénégalais…)
  • Manque de travail dans le pays – faim – désir de gagner plus
  • Les campagnes psychologiques – Le manque d’information – L’information orientée

Conséquences

  • Accueil – déracinement – dépaysement – travail – logement – santé – promotion – formation – loisirs – racisme
  • Des fondements de la société traditionnelle avec des certitudes…
  • La famille – le calendrier solaire- les cultures vivrières pour se nourrir- stocker dans les greniers- pas d’exportation – pas de rendement- connaissance de la nature- troc- fêtes…
  • Colonisation- commerce triangulaire à partir du XVème = France vers Afrique=pacotille/ Afrique vers Amérique=hommes/ Amérique USA vers France= or, argent – esclavage- évangélisation =incertitudes du monde moderne
L’immigration en FranceINTERCULTUREL 4
  • 1918 : Italie, Russie, Pologne, Espagne (pertes de main d’œuvre dues à la guerre, nécessité de reconstruire..)
  • 1945 : idem à 1918 + Pays de l’Est, Algérie …
  • À partir de la fin des années 60 : Algérie, Portugal, Maroc, Tunisie, Yougoslaves, Afrique de l’Ouest (surtout Sénégal, Mali, Mauritanie), Turquie et Cambodge, Laos, Vietnam (1976) > raisons économiques, démographiques, politiques… ( la majorité par l’ONI (Office National de l’Immigration)

Culture et communication

Éléments d’une culture
  • Espace (distances> zones privées vs publiques – plans…)
  • Temps (passé, présent, futur- LT/CT)
  • Organisation (distance hiérarchique – faire ou être- rigidité ou souplesse…)
  • Communication (formelle ou informelle- directe ou indirecte- message court ou rapide- neutre ou affective…)
  • Modes de pensée (inductive ou déductive…
  • Individualisme ou communautaire
  • Langage, Gestes, Signes, Formes, Couleurs, Sons, Odeurs, Images
  • Les faits religieux dans le travail
  • Le management interculturel
  • La mobilité internationale
Obstacles à la communication interculturelle

Niveaux de la connaissance

  • manque de connaissance de sa propre culture, de ses valeurs… ;
  • manque de prise de conscience des implications de la culture ;
  • manque de connaissance des autres styles de management et de l’environnement culturel ;

Niveaux affectifs

  • peur de l’étranger ;
  • difficulté à sortir de son cadre de référence ;
  • subjectivité des stéréotypes ;
  • jugements de valeur : ethnocentrisme ;
  • refus de la différence.

INTERCULTUREL 2

  • Établissement vainqueur du trophée « coup de cœur du jury » aux Trophées « Sport et Management » TPS Conseil 2014
Partager cet article sur vos réseaux...