I Muvrini, la non-violence au cœur
Author: Jean-Pierre Doly
Partager cet article sur vos réseaux

Le groupe corse, en concert jeudi 17 mars 2016 au Zénith de Saint-Etienne, et son leader, Jean-François Bernardini, ont délivré un vrai message de tolérance aux pensionnaires du centre de formation de l’ASSE.

La non-violence comme arme. Un oxymore comme porte-drapeau, le blanc, celui de la paix. Jean-François Bernardini, leader du groupe corse I Muvrini, aime à plaisanter là-dessus :

Un Corse qui vient vous parler de non-violence. C’est plutôt inattendu, non ? », lance-t-il en introduction.

Rires de la salle.

« Elle marche à chaque fois, celle-là » réplique le chanteur, dont le discours est loin, pourtant, d’une histoire drôle.

 

Mercredi 16 mars au soir, à la veille du concert de son groupe I Muvrini au Zénith de Saint-Etienne, Jean-François Bernardini est venu délivrer un vrai message de paix aux pensionnaires du Centre de formation de l’ASSE, réunis à l’Espace Gabriel-Rouchon de L’Etrat. « Vous représentez beaucoup de valeurs, notamment celles de votre club, le premier en France à oser imaginer que le ballon rond et la non-violence peuvent aller ensemble. Quand on dit cela, ça déclenche des applaudissements », a expliqué le chanteur au talent oratoire certain devant les jeunes footballeurs stéphanois et leurs éducateurs.

Roland Romeyer, Président de l’ASSE, a tenu, lui, à remercier Bernard Champion, responsable de l’hôtellerie et des stages d’été au sein du Centre d’entraînement de L’Etrat, « qui est l’instigateur de la rencontre de ces deux mondes». Puis, s’adressant aux jeunes joueurs du club, il a dit : « Il y a l’agressivité que vous mettez sur le terrain et le respect dû à l’adversaire. Partout, on loue votre comportement. L’éducation et le respect de l’autre font partie de nos priorités. »


——————————-

Article extrait du site de l’ASSE (Mars 2016)

Partager cet article sur vos réseaux...